Maraya Arrouh (miroirs de l’âme), une hybridation entre le corps et le numérique, la danse et l’image interactive, au service d’une spiritualité partagée, un visage de réponse, un remède imaginé face aux maux du monde.

 

Cette collaboration entre la Cie K. Danse et la Cie Col’jam est le résultat d’un désir partagé de longue date par Ahlam El Morsli et Jean-Marc Matos de travailler ensemble pour élaborer une création originale. « Maraya Arrouh » est le fruit de cette rencontre. Celle-ci se fonde sur la fusion entre une chorégraphie préexistante « Rouh » d’Ahlam El Morsli et Wajdi Gagui et le travail chorégraphique, plastique et numérique proposé par Jean-Marc Matos et l’artiste numérique Arnaud Courcelle.

Tous deux, présents à Casablanca du 7 au 16 septembre 2021, collaborent intensément avec Col’jam pour élaborer cette œuvre et la présenter dans le cadre de Novembre numérique à l’IF de Tétouan, le 19 novembre et en ouverture du Festival International d’Art Vidéo de Casablanca, le 23 novembre 2021.

———————————————————————————————————————————————————

La compagnie Col’jam :

« Col’jam » est une compagnie de danse contemporaine, installée à Casablanca, et dirigée par Ahlam El Morsli et le chorégraphe tunisien Wajdi Gagui. Elle produit des spectacles et des performances dans l’espace publique. Sa vocation est de mener une dynamique professionnelle internationale ; développer l’art et la culture chorégraphique ; et démocratiser la danse au Maroc.

Col’jam réalise un important travail de sensibilisation pédagogique aux travers de projets artistiques et sociaux ainsi que plusieurs formations dans le domaine, visant une professionnalisation des artistes.

Elle est également organisatrice du festival « Les Rencontres Chorégraphiques de Casablanca », et de son extension « Escale Rbatia » qui se déroule à Rabat.

 

La compagnie K Danse :

Compagnie de danse contemporaine impliquée dans de nombreux projets de création, recherche et médiation au croisement de la danse et des arts numériques. K. Danse se distingue par le développement d’une écriture chorégraphique contemporaine basée sur une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Jean-Marc Matos (directeur, chorégraphe) s’intéresse aux projets chorégraphiques qui mettent en lumière cette confrontation, afin d’en dégager une écriture corporelle porteuse de sens. K. Danse organise son activité autour de quatre domaines : création, médiation, recherche, organisation d’événements.

———————————————————————————————————————————————————

Sortie de résidence, « Maraya Arrouh »

Le mercredi 15 septembre à 19h, entrée libre (dans la limite de la jauge autorisée).

Représentation du spectacle en ouverture de Festival International d’Art Vidéo, le mardi 23 novembre 2021 !

Cette création est soutenue par la Région Occitanie.